La révélation sur le plan du Tabernacle : le parvis

Orateur : Prophète Emmanuel ADANKON

La révélation sur le plan du Tabernacle : le parvis

Exode 27v9-19

En examinant de près le tabernacle de DIEU, nous remarquons qu’il est entouré d’un fin lin blanc qui lui sert de clôture. Ce fin lin blanc met en réalité l’accent sur la sainteté qui caractérise notre DIEU. Notre DIEU n’admet aucune souillure et de fait nous qui devons nous approcher de lui devons le faire tout en étant saint. De nous-mêmes, par nos efforts, ou par quelque œuvre méritoire, nous ne pouvons être saints. Notre sainteté émane tout simplement de sa grâce à laquelle nous devons nous laisser. Mais pour jouir de cette grâce, il faut d’abord naître de nouveau en confessant et en acceptant Jésus comme son Seigneur et sauveur personnel. Aussi, tel qu’il n’y a qu’une seule porte qui donne accès au tabernacle, de même il n’y a qu’une seule porte, un seul chemin vers DIEU : Jésus-Christ.

Par ailleurs, selon les écritures, le peuple n’était pas autorisé à franchir la porte du tabernacle pour entrer dans le parvis en vue d’apporter son sacrifice. Il le remettait à la porte du tabernacle au lévite. Une fois dans le parvis, le premier poste d’arrêt que nous observons est l’autel des sacrifices. En effet, après la conversion à Christ, le croyant doit tuer le « moi » qui réside en lui en se livrant entièrement en sacrifice sur l’autel des holocaustes « Romains 12v1 ». Malheureusement, plusieurs croyants en Christ ont perdu la valeur du sacrifice de nos jours, or, nous devons notre salut et tout ce que nous sommes en Christ à l’ultime sacrifice de DIEU pour nous.

En outre, la porte d’entrée est soutenue par  quatre piliers en référence aux quatre côtés de la croix. L’animal (l’agneau de DIEU) sera sacrifié à la croix, mais avant, il doit passer par des souffrances terribles. C’est cela qu’annoncent les  fils de couleur pourpre. Les fils de couleur bleue (ciel) nous montrent l’origine (le ciel) de cet agneau qui sera sacrifié pour l’humanité et les fils cramoisi annoncent que le sang coulera de son corps pour notre salut. Le bois d’acacia désigne l’humanité de Christ. Recouvert d’airain, ce bois montre que Jésus subira la conséquence du péché pour nous conférer la justice de DIEU. Les tringles d’argent et les crochets d’argent font allusion à la rédemption de Christ et la cuve d’airain qui contient de l’eau et qui se trouve après l’autel des sacrifices indique que ceux qui sont nés de nouveau doivent confesser leurs péchés et se purifier régulièrement car tant qu’ils seront dans ce monde, dans leur marche avec le Seigneur, leurs pieds risquent de prendre la poussière.

Les commentaires sont fermés.