Le lieu très saint

Orateur : Prophète Emmanuel ADANKON

Exode 26 :31-34

Le tabernacle de Dieu est séparé en deux parties par un voile fait de quatre couleurs sur lequel sont dessinés des chérubins soutenus par quatre colonnes avec des bases en argent. Ce voile diffère du premier voile à l’entrée du tabernacle, lequel est soutenu par cinq colonnes. Pour rentrer dans le tabernacle, il faut s’appuyer sur l’œuvre de salut de Christ, seul moyen pour avoir accès à Dieu ; les quatre colonnes du voile symbolisant la croix, le sacrifice de Christ. Jésus a accompli totalement la justice de Dieu. Il est le seul qui a satisfait aux exigences divines : Hébreux 9 : 8.

 Il est aussi le souverain sacrificateur qui est entré dans le lieu très saint avec son sang afin de nous apporter une rédemption éternelle : Hébreux 9 :12. Le Christ seul est donc celui par qui on peut rentrer dans le parvis et dans le lieu saint et très saint.

Ce second voile révèle une autre différence majeure par rapport au premier : la présence des chérubins. Ceci annonce que l’œuvre de Christ est pour tout le monde, qui peut avoir accès au parvis, mais tout le monde ne peut aller dans la présence de Dieu.

Alors que le péché a chassé l’Homme du 1er tabernacle (jardin d’Eden), ce dernier avec Christ est gratuitement justifié par la grâce et le moyen de la rédemption avec Christ : Romains 3 :24.

La rencontre entre l’Homme et Dieu par Christ se fait sans voile car Christ a déchiré le voile à la croix : il n’y a dès lors plus de distinction entre le lieu très saint et le lieu saint dans la nouvelle alliance.

Ainsi donc, le sacrificateur qui rentre dans le tabernacle, ne voit que la beauté du tabernacle. Alors qu’il est éclairé par le chandelier d’or et demeure dans l’adoration, il se nourrit des pains de proposition, et brûle des parfums à Dieu.

Le lieu très saint est de forme cubique et il n’y a qu’une seule chose qu’on y voit : l’arche de témoignage encore appelé l’arche de Dieu. C’est en réalité une caisse qui contient des barres et des crochets pour ces barres car elle doit être soulevée. Le couvercle de l’arche est le propitiatoire sur lequel il y a deux chérubins qui se font face, et Dieu dit que c’est au milieu de ces deux chérubins qu’il apparaîtra.

L’arche est faite de bois d’acacia couvert entièrement d’or, ce qui renvoie à la personne de Christ lui-même car la seule personne divine (or) ayant porté la nature humaine (acacia) est Christ.  A l’intérieur de l’arche se trouve : les deux tables des dix commandements, un pot en cuivre contenant la manne descendue du ciel dans le désert et le bâton d’Aaron qui avait fleuri.

Les tables représentent la parole or Christ est la parole qui s’est faite chair et ceux qui sont réellement nés de nouveau aiment la parole de Dieu qui a la capacité de changer leur vie.

Quant à la manne, elle a été donné par Dieu a peuple dans le désert lorsqu’il eut faim et qu’il cria à Lui. Dieu montrait déjà ainsi que quiconque le suit ne manquerait de rien car Il est celui qui pourvoie à tous nos besoins. De même, la présence de la manne dans un pot en cuivre à l’intérieur de l’arche signifie que le Christ pourvoit à tous nos besoins spirituellement et physiquement.

Enfin, le bâton d’Aaron fait référence à la révolte de certains contre l’appel d’Aaron, ces derniers ayant été frappés par Dieu lui-même pour montrer l’importance de ses oints. Le bâton qui a fleuri montre que celui qui reçoit Christ et suit sa parole, reçoit aussi tout ce dont il a besoin et fleuri même s’il était mort.

Les commentaires sont fermés.