Séminaire d’édification spirituelle (décembre 2018)

SÉMINAIRE D’ÉDIFICATION SPIRITUELLE (décembre 2018)

Thème : LA CRAINTE DE L’ÉTERNEL

Texte de base : Psaumes 19 : 9

Deux caractéristiques fondamentales de la crainte de Dieu ressortent du texte de base :

* La crainte de l’Éternel est pure : elle est inaltérable, infalsifiable, originale et sincère. Plusieurs prétendent craindre Dieu mais ont plutôt une crainte religieuse (Esaïe 29 V 13).

A toi qui te dit enfant de DIEU : quelle crainte as tu de LUI ? Est-ce une crainte fabriquée, apparente mais inexistante dans tes actes, absente de ton quotidien ? Est-ce une crainte confessée juste du bout des lèvres mais absente du cœur ? Est-ce juste à l’église ou en présence d’un frère que tu tiens un langage qui craint DIEU ?

* La crainte de DIEU subsiste pour toujours : elle est permanente, quotidienne et inconditionnelle.

I- Qu’est-ce alors la crainte de DIEU ?

Le mot « crainte » provient du mot hébreu « Yrah » qui signifie terreur, piété, respect, révérence, vénération. Dans le grec, il est désigné par « Phobos » et traduit la peur, la terreur, la révérence que l’on a envers une personne. Nous comprenons alors que la crainte revêt deux caractères : la peur de quelqu’un et le profond respect à l’endroit d’une personne.

– La peur : La crainte qui consiste à avoir peur de DIEU est la résultante de l’attitude de l’homme face à la nature de Dieu, sa capacité et ses actions (Exode 14v21-31). L’homme qui n’est pas habitué à DIEU a peur de lui dès qu’Il intervient dans sa situation (1 Samuel 12V16-20) ;

– Le profond respect : il émane de la grandeur de Dieu, de sa capacité et surtout de son intervention qui créé l’étonnement, l’émerveillement et l’admiration dans la vie de celui qui reçoit sa visitation.

II- Comment vivre la crainte de DIEU ?

Pour vivre la crainte de DIEU, il faut :

* Avoir la juste et réelle perception de DIEU

Autrement dit, il faut avoir la connaissance réelle de la personne de DIEU. Dans le cas contraire, cette crainte de DIEU ne serait alors qu’un précepte au lieu d’être un honneur profond et une révérence donnée à DIEU. Si vous voyez DIEU comme le plus grand de l’univers et de tous les âges, c’est normal que vous Lui vouiez une crainte authentique et permanente (Jérémie 10V6-7).

Ainsi donc, votre vie de crainte à l’égard de DIEU est liée au poids, à la valeur et à la considération que vous donnez à DIEU dans votre cœur (Psaumes 135v5-6 et Psaumes 46v11), et cela est déterminé par l’image que vous vous faites de DIEU car lorsqu’on ne connaît pas quelqu’un, on ne lui donne pas l’honneur qui lui est dû.

* Savoir que DIEU ne peut être mis au même rang que les idoles

Israël après sa sortie d’Egypte n’avait pas cette connaissance véritable de la personne de DIEU, ce qui les conduisit à représenter l’Eternel DIEU qui les a libérés du joug de Pharaon par un vulgaire veau d’or. Voulant honorer DIEU, ils se sont mis à adorer Api, l’un des dieux de l’Egypte considéré comme le dieu de la fertilité et détenteur de la puissance. La véritable connaissance de Dieu est donc la clé qui peut permettre à un enfant de Dieu de ne pas assimiler DIEU aux idoles.

* S’approcher de DIEU

Plus vous connaissez DIEU, plus vous vous approchez de Lui et sa crainte en vous croît (Jacques 4v4). Il faut rechercher constamment la présence de DIEU afin de mieux le connaître. Par son sang, Jésus Christ a inauguré un grand boulevard pour nous afin de nous rapprocher de Lui (Hébreux 10V19-22).

* Haïr le mal

Celui qui s’approche de DIEU ne peut pas aimer le mal car le mal n’est pas la nature de DIEU (Proverbes 8v13) et tel Il est, tels nous sommes. DIEU est amour et quiconque s’approche de Lui doit manifester l’amour (Proverbes 3V17-18). La crainte de DIEU nous empêche de pécher, de faire le mal (Exode 20v20).

* Obéir à sa parole

Deutéronome 5V27-31 révèle que vous ne pouvez pas être heureux sans obéir de DIEU. Or, l’obéissance à DIEU résulte de sa crainte (Ecclésiaste 12v15). Jésus la parole incarnée l’a confirmé en disant : «…si vous m’aimez, vous garderez mes commandements… ».

* Marcher par l’Esprit (Galates 5V25)

Galates 5V25 nous enseigne que celui qui n’est pas né de l’Esprit ne peut pas mener la vie de l’Esprit. Ainsi, celui qui n’est pas né de nouveau ne peut pas craindre DIEU. La crainte de DIEU est une manifestation du Saint-Esprit amenant quiconque la possède à chercher la volonté parfaite et intégrale de DIEU. Le secret de la réussite de Jésus sur terre a été qu’Il a fait la volonté de DIEU en se laissant conduire par l’Esprit de DIEU.

III- Quels sont les bienfaits de la crainte de Dieu ?

La crainte de DIEU s’avère indispensable pour tout croyant en Christ pour les raisons ci-après :

* Avoir la protection divine

DIEU vient toujours au secours de celui qui le craint et met sa foi en lui (Psaumes 115V11 et Psaumes 34V8). De plus, le croyant en Christ qui craint DIEU marque la différence (Malachie 3v16-18 et Néhémie 7V1-2).

* Marcher dans la sanctification

Celui qui craint DIEU ne fait pas d’effort pour mener une vie de sanctification. Nous devons être saints comme celui qui nous a appelés (Proverbes 16V6).

* Acquérir la sagesse

DIEU dote celui qui le craint de sa sagesse ; la sagesse étant la faculté que DIEU accorde à un homme pour qu’il appréhende et donne la solution à ce que le commun des mortels ne comprend pas (Proverbes 20V10). Le professeur qui enseigne la sagesse est la crainte (Proverbes 15V33) et vivre simplement dans la crainte de DIEU suffit à manifester le règne de DIEU (Daniel 1V16).

Les commentaires sont fermés.